• Brouillard dense au couchant des années 
    Comment sourire à ces lèvres fanées 

    Imagination réveillée et hantée de remords 
    Rêves nocturnes où l'on voit danser les morts 

    L'espoir triomphant creuse les solitudes 
    Flambe l'austérité des froides habitudes 

    Une âme y glisse en levant son aile 
    Une promesse comme une fuite éternelle 

    Etrange enchaînement par des causes secrètes 
    Ephémère prestige divin donné aux poètes
  •  
Retour à l'accueil