VISION

Publié le par jcd23

 


  • VISION 

    Au loin, dans la brume sonore comme un rêve presque effacé 
    Je vois, pâle et triste mon vieil amour des années passées 

    Laissez-le s'en aller, c'est un rêveur qui passe 
    C'est une âme angélique ouverte sur l'espace 

    Salut, clarté du jour, éternelle lumière 
    Du ciel la fille aînée, et la beauté première 

    Dans les plaines, parmi les mers, au cœur des monts 
    Déliant les nœuds pesants et libérant les chaînons 

    Des vers silencieux, sans rythme et sans trame 
    Où la rime sans bruit glisse comme une rame 

    Ce front noirci du hâle infernal de l'abîme 
    Cet œil où nage encore la vision du sublime. 

Commenter cet article